J'ai supprimé les oranges de mes menus

Catégorie
J'ai supprimé les oranges de mes menus
Date
4 mars 2023 20:00
Lieu
Atelier du Plateau - 5 rue du Plateau
75019 Paris
Téléphone
Email


J’ai supprimé les oranges de mes menus

Spectacle créé en novembre 2021, dans le cadre du triptyque "Conversations avec les ancêtres" avec La Poudrerie - Théâtre des Habitants à Sevran.

Cette pièce raconte le destion d'une chanteuse de cabaret juive algérienne : Éliane Moriss. À partir des manuscrits de cette femme transmis par sa petite-fille, Liza Terrazzoni, Stéphane Olry a reconstitué sa vie depuis sa naissance dans un bordel de la rue de la Lyre à Alger, jusqu'à ses derniers jours dans un mobil-home en banlieue, en passant par des cabarets à Tanger, Tunis, Casablanca, Dakar, un bar à filles à Châteauroux, un magasin de confection à Montmartre.

texte : Liza Terrazzoni et Stéphane Olry
mise en scène : Stéphane Olry
avec Sarah Chaumette, Catherine Jabot, Corine Miret
musique : Mikaël Kandelman
scénographie : Luc Jenny et Stéphane Olry

et les voix de Chantal Albo, Séverine Batier, Rodolphe Blanchet, Chloé Bonjean, Dominique Castro, Marisa Gnondaho dit Simon, Mikaël Kandelman, Jean-Francis Maurel, Sim Marek, Jean-Christophe Marti, Stéphane Olry

durée : 1h

La Revue Éclair est conventionnée par la DRAC Ile-de-France et par la Région Ile-de-France

Véronique Hotte - hotellotheatre - 15 novembre 2021
Comment obtenir le partage des souvenirs du petit-enfant à la grand-mère, par-delà le tabou familial ? Un héritage entre peur, sentiment de culpabilité et belle admiration inattendue, qui fait que celui qui part en quête d’un passé dont il est issu, décide aussi de ce qu’il fait de sa vie. Une façon de lutter contre l’effacement des secrets et les silences des vies ordinaires ou minuscules.
Douleur des séparations et des disparitions, la vie, entre souffrance et joie, poursuit son élan irréversible. Ainsi questionner son histoire et ses origines consiste non seulement en une manière de regarder le passé différemment, non pas pour chercher une version plus acceptable de soi et des siens, mais plutôt pour interroger la vie toujours et soi – présence existentielle au monde.

 
 

Propulsé par iCagenda