Le texte



"Nous avons fait un bon voyage mais"
de Corine Miret et Stéphane Olry






(On distribue aux spectateurs de la conférence un document de travail. On projette derrière la table où s’assoient les conférenciers l’image d'une carte de Trouville)
Les conférenciers :
"On choisit une carte postale dans le présentoir d'un buraliste, on note une adresse dessus, on griffonne quelques lignes, on jette la carte dans la boîte aux lettres. Quelqu'un reçoit la carte postale, regarde l'image, lit le texte, la dépose avec d'autres dans un tiroir.
Les cartes postales s'accumulent dans le tiroir. On meurt avant que de songer à les relire. Ensuite, les héritiers absorbés par la douleur, les soins requis par les obsèques et les questions d'héritage, se débarrassent des papiers du défunt auprès d'un chiffonnier. La carte postale, oubliée, échoue dans les boîtes d'un bouquiniste qui pense en tirer quelques francs auprès d'un collectionneur. Et nul ne saura plus que Tel jour, à Tel endroit, Telle personne a pensé à Telle autre, et a voulu le lui faire savoir. Peu importe me direz-vous? Et pourtant, on découvre de bien intéressantes choses en lisant les cartes postales écrites par des inconnus.
Ainsi, le 2 juillet 1997, nous nous promenions quai de la Tournelle à Paris. Nous avions commencé - par jeu - à lire les cartes postales contenues dans le carton d'un bouquiniste.
(On montre une carte postale, couleur, présentant quatre vues de Trouville)
Une carte intrigua l'un de nous, il la montra à l'autre. Nous l'avons achetée. Nous ne nous doutions pas des soins et des travaux que la lecture de cette carte allait entraîner.
(On retourne la carte. On lit la légende)
"Souvenir de Trouville: Vue Générale - La plage - Le port - Le quai."
La carte a été postée le : "2 Août 1971". Elle est adressée à : "M. et Mme Coron et leur fils, 13 bld des Thermes 02 Vailly"

Téléchargez ici la suite

Mots-clés: Productions