Historique

Index de l'article


À partir de 2006, Yves Chevallier est nommé directeur du Château de La Roche-Guyon. Il invite  La Revue Eclair à y résider. Plusieurs spectacles seront les années suivantes créés dans ce cadre insolite.

sobriete P F 11poursite

Le premier, Treize semaines de vertu, est  écrit par Stéphane Olry inspiré par un chapitre des mémoires de Benjamin Franklin où ce dernier raconte avoir inventé un exercice de treize semaines pour devenir vertueux. Stéphane Olry décide de pratiquer cet exercice. Le spectacle est le compte-rendu de ce voyage de trois mois au pays de la vertu. Ce spectacle a été repris aux Archives Nationales dans le cadre du Festival d'Automne à Paris 2007.

En 2007, Xavier Marchand et Stéphane Olry interrogent les habitants de La Roche-Guyon sur leurs habitudes de lecture :  où et quand lisez-vous? Comment rangez-vous vos livres? Comment les acquérez-vous?   La lecture, ce vice impuni écrit par Stéphane Olry prend la forme d'une déambulation dans le château où les spectateurs découvrent dans chaque salle un univers de lecture.la lectrice 2 site

 

En 2009 et 2010 Sandrine Buring et Stéphane Olry se rendent  régulièrement à l'hôpital pour enfants polyhandicapés de La Roche-Guyon afin d'y donner des ateliers de danses contact et interviewer le personnel.

De la rencontre avec ces enfants énigmatiques, dénués de parole et de capacité de mouvement est né un spectacle sous forme de dyptique : Hic Sunt Leones, là-bas, il y a des lions, texte de stéphane Olry  et Ch(ose) solo de danse de Sandrine Buring. hic sunt excerpt img 3706poursite

Aprés leurs créations au châteayu de la Roche-Guyon et au Théâtre de l'Aquarium, Le diptyque formé par ces deux spectacles a été présenté à La Chartreuse de Villeneuve-les-Avignons dans le cadre de la 66° édition du festival d'Avignon. chose1poursite

En 2015, la traduction anglaise D(are) + Here be lions a été porté sur la scène du Coronet à Londres, dans le cadre de Theatre of Europe.